Pas encore inscrit ? | Passe oublié
| 0 article | 12 photos

Album Photos Sur les rives de la Mer Morte

Unique au monde, la Mer Morte dégage une atmosphère singulière. Entre Israël et Jordanie, elle est  un joyau du Moyen Orient. Un trésor de l’humanité à découvrir et surtout à protéger


 Quatre cent mètres au dessous du niveau zéro… C’est à cette altitude que ce situe la Mer Morte, le lieu le plus bas de la planète ! Là, rien n’est pareil. Une singularité qui se découvre en plusieurs domaines.  Cette région du Moyen Orient, autrefois sous les eaux, garde en ces terres, le vestige d’un passé millénaire, une étendue d’eau salée en plein désert… Mer intérieure salée ou colossal lac salée, l’endroit se trouve nichée entre les montagnes du désert de Judée, les contreforts de la Jordanie, et les Territoires Palestiniens de Cisjordanie. Elle s’étend sur 65 kilomètres de long et sur près de 18 kilomètres de large. Une mer qui trouve comme affluent un fleuve au nom bibliquement évocateur : le Jourdain. Mais cette mer, pourquoi est-elle morte ?  Celle-ci tire son qualificatif  des Grecs. En effet, dans ces eaux nul organisme, nul être vivant n’existe. La raison en est une salinité exceptionnelle (25% de sel contre 4% pour une eau de mer « normale »).Actuellement, la Mer Morte est composée de deux « bassins ».
Le bassin situé au sud est trois fois plus petit que celui du nord, avec une profondeur n’excédant pas les 10 mètres de fonds. Mais la Mer Morte c’est également une des lumières d’Israël les plus pures. Une lumière, qui tous les jours monte des hauteurs de Jordanie, balaye les flots, pour venir se perdre derrière les dernières montagnes de Judée… C’est après une route longue et sinueuse qui serpente à travers les dunes du désert de Judée, faites de sables et de roches que l’on atteint la Mer Morte.La pente est parfois si raide que l’on se demande : « Mais où plonge-t-on ainsi ? » De plus, ce qui frappe, c’est le contraste entre les moyens de communications, la qualité des routes qui descendent vers la Mer Morte, et les sommaires habitations bédouines de Palestiniens, faites de bric et de broc. Un contraste, début d’une longue série en perspective…La route tourne encore et encore. De temps en temps, un panneau indicateur de direction à un carrefour vient trancher l’immensité du désert. « Jéricho » à gauche indique-t-il… Mais trop long pour entendre les trompettes de ce morceaux de terre rendue à l’Autorité Palestinienne le 16 mars 2005, plus de 10 ans après les accords d’Oslo de 1993.

Au milieu de ce même carrefour, on ne peut pas ne pas remarquer les traces de la présence jordanienne sur cette terre de Palestine. Là, posé sur le sable et la roche, trônent des bâtiments de l’armée jordanienne laissés à l’abandon. Tout comme la résidence que le roi Hussein de Jordanie avait faite construire, et qui tombe en déliquescence.  Au loin, une plaine se dessine. Les couleurs se mêlent, le beige du désert, le rouge des montagnes, et soudain le bleu de la mer apparaît... L’immensité d’eau saline forme comme un miroir posé sur dans le désert. La chaleur qui règne dans la région créée une sorte de brouillard de chaleur qui fait trembler, au loin, les cimes rougeâtres des montagnes de Jordanie.Oubliez les coups de soleil… La latitude de la mer Morte (-400 mètres) donne aux rayons du  soleil un angle qui est moins fort qu’ailleurs. Les UVA frappent ainsi moins forts. Donc, il est  possible de bronzer sans craindre de prendre des coups de soleil. Mais, ce qui saute aux yeux, ce sont les longues étendues blanchies de sel. De véritables croûtes de sel  bordent la mer. Parfois, le peu de végétation offre un spectacle que l’on croirait sorti de l’imagination d’un peintre. Le peu de végétation qui résiste au climat se trouve quasiment recouvert de saumure. Au gré du vent, et des légers courants de la mer, il se forme de magnifiques concrétions salines. Mais dans cette région d’Israël, la mer est bien plus qu’une simple étendue d’eau. L’eau, le sel et surtout la boue se conjuguent pour apporter aux nombreux visiteurs des bienfaits curatifs, notamment  pour les maladies de peau.

Lieu magique, lieu où chaque endroit est synonyme d’histoire pour toutes les civilisations, la Mer Morte est aussi un endroit où l’on ressent des sensations que l’on ne ressent nulle part ailleurs.  S’immerger dans l’eau salée procure une sensation véritablement déconcertante. Une fois dans l’eau, il est tout simplement difficile de pouvoir y rester ! Une seule solution se laisser porter par les flots. On peut lire son journal sans aucun souci. Bras et jambes sortent de l’eau comme si une force les poussait par le bas. Le taux de sel dans l’eau est si élevé, que nager est quasiment impossible, mais surtout déconseillé car le contact avec les yeux où la bouche est dangereux. Une pellicule grasse  se forme d’ailleurs à la surface de la peau.A certains endroits, les amas de sel sont tels qu’ils forment de gigantesques bancs de sel léchés par l’eau de mer. Des bancs de sel sur lesquels on peut aisément marcher. Pour un peu, on se prendrait à marcher sur l’eau…

Mais ce n’est pas une nouveauté, cela a déjà été fait. Et dans la région, d’ailleurs, voici deux mille ans…  Une eau qui, malgré son absence de vie marine, donne l’impression de vivre, de bouger. Passant d’un bleu perçant à un vert émeraude, la Mer Morte ne donne jamais la même image d’elle-même. Une image de mer bien vivante. Mais une mer qui est menacée. Chaque année, l’eau recule un peu plus. Des projets pour la réalimenter en eau sont bien en discussion. Notamment, celui qui ferait  parvenir de l’eau de la Mer Rouge, plus au sud, vers la Mer Morte. Toutefois, quelque soit le projet, il sera décisif pour ce coin de la planète. Une singularité a préserver afin d’éviter que la Mer Morte, si vivante aujourd’hui, ne soit condamnée à mourir. 

Textes et photos Pierre Côme


A ne pas manquer


Qumrâm
Le site de Qumrâm se situe au nord ouest de la Mer Morte. Il s’agit d’un ensemble de grotte dans laquelle on découvrit, dans l’une d’entre elles, de fabuleux manuscrits.Ceux-ci sont connus  sous le nom de Manuscrits de la Mer Morte, probablement un fragment d’un rouleau  des Livres Anciens de Samuel, datant de la fin du IIIe siècle avant J-.C.

Ein Guedi
Sur les hauteurs de la Mer Morte se situe Ein Guedi. En ce lieu, on peut notamment y découvrir une réserve naturelle où l’eau douce trouve sa place. Mais le plus attrayant est la découverte de trois endroits à couper le souffle : la cascade Shulamit, la grotte Dudaïm, et la source d’Ein Guedi. Les thermes d’Ein Guedi sont également parmi les plus réputée du pays.  

Massada
Perché sur un plateau rocheux, à 18kilomètres d’Ein Guedi, la cité de Massada est un des hauts lieux de l’histoire d’Israël. Le roi Hérode le Grand (40-4 av. J.-C.) y fit construire une véritable forteresse. Les falaises surplombant la Mer Morte, sont hautes de 450 mètres. Massada est surtout connu pour de hauts faits de résistance du peuple juif face à l’occupation romaine. Les zélotes, juifs pieux, tinrent tête aux légions romaines jusqu’à leur dernier souffle en ces lieux. Un lieu symbolique en Israël pour toutes les actions de résistance.  Baignade dans le Mer Morte-Evitez le contact de l’eau avec la bouche et les yeux.-Pas plus d’un quart d’heure de baignade.-Entrez dans l’eau sans précipitation.-Se mettre d’abord en position assise, puis s’allonger sur le dos, sans mouiller la tête si possible.-Se doucher impérativement après chaque baignade.-Le long de la route N°90 qui borde la Mer Morte coté israélienne, plusieurs plages (souvent payantes) disposent de douches.


-Comment y aller ?
Paris – Tel Aviv, au départ de Roissy Charles de Gaulle T 2AVol El Al (durée 4h30 environ)
-Décalage : +1heure par rapport à la France.
-Formalité : Passeport en cours de validité.Les personnes qui seraient amenés à voyager dans des pays de la région peuvent demander à ce que leur visa d’entrée soit inscrit sur un papier libre pour ne pas figurer sur le passeport.A  noter que l’embarquement prend plus de temps que pour d’autres destinations. El Al opère en effet, des contrôles poussés avant l’embarquement. On doit s’attendre à répondre à une foule de questions ainsi qu’à une fouille minutieuse des bagages.La patience est de mise… -

Adresses utiles :
Office national israélien du tourisme22, rue des Capucines75002 Paris01 42 61 01 97 ou 01 42 61 03 67www.otisrael.comAmbassade d’Israël en France3, rue Rabelais 75008 Paris01 40 76 55 55ambassade@par.mfa.gov.il  -  www.amb-israël.fr Office régional du tourisme Mer MortePoste Mer Morte 86910 Israëlwww.deadsea.co.il

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Mes derniers commentaires reçus
Mes derniers commentaires envoyés
  • Ajouté le 26/10/2008 sur

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil