Pas encore inscrit ? | Passe oublié
| 0 article | 0 photo

Album Photos Chypre, une ode à la beauté

A la croisée de deux continents, l'île d'Aphrodite s'impose comme un lieu où l'histoire revêt un immense charme.

De l'écume de la Méditerranée émerge Chypre... Cette île, posée sur la mer entre Orient et Occident, recèle en elle toute l'histoire de l'Europe millénaire. Grecs, Romains, Byzantins, Français, Vénitiens et Ottomans ont imposé leurs empreintes sur ce bout de caillou de 9 250 km2 . Dans l'ouest de l'île, dans les régions de Lemesos et Pafos, mais aussi au pied du mont Troodos, les témoignages du passé sont palpables... Le long de la mer, la route serpente et s'étire entre les montagnes... C'est au coeur de celles-ci que s'est forgée l'âme du pays. Après quelques kilomètres d'une route tortueuse, à travers les massifs, apparaissent les vignes au milieu desquelles trône le pittoresque village d'Omodos. Les pavés résonnant encore des pas des chevaux de l'époque franque... Le monastère de Stavros, au centre du village, possède de remarquables icônes, illustrant toute la liturgie orthodoxe. En son centre, on peut découvrir un morceau, dit-on, de la croix du Christ apporté par Sainte-Hélène... Au gré des routes, on devine également les joyaux de l'art orthodoxe. Du coté de Kakopetria, l'église de Saint-Nicolas-du-Toit recèle des peintures murales très bien conservées. Face à nous, dix siècles de d'histoire défilent.

 

Empreintes franques

Souvent nichée dans les montagnes ou au coeur des villages, ces magnifiques joyaux de l'art byzantin sont là, à portée de mains. A Agios Neofytos, les fresques ont été peintes à même la roche par un ermite. Plus bas, vers la mer, le château médiéval de Kolossi se dresse fièrement au-dessus de la ligne d'horizon. Construit au XIIIe siècle par un chevalier franc du nom de Lusignan, famille noble du Poitou, ancien roi du royaume de Jérusalem, ce château est un vestige de l'épopée française à Chypre. En y regardant bien, on peut apercevoir des fleurs de lys, gravées dans la pierre...

En cheminant vers la cité Pafos, l'imprégnation de la culture hellénique est omniprésente. Le vent balaye les plages de Pafos et sur le port, une noria de touristes du monde entier déambule sur la longue promenade jusqu'au fort de Pafos, (Katos Pafos), autre vestige de la présence française.

Le soir, les pierres de la bâtisse rougissent sous le soleil couchant. Tout près, au sol, les yeux sont attirés par une multitude de fresques. Là, le souvenir de trois « maisons » se fait jour. La maison de Dionysos, la maison de Thésée et la maison de l'Eternité. Toutes recèlent en leur sein de sublimes mosaïques retraçant la vie de la période grecque. De Zeus à Dionysos en passant par Apollon et Daphné, pas une figure mythologique ne manque. Ces fresques sont dans un état de conservation qui en font, sans nul doute, les plus belles de la Méditerranée. L'Antiquité défile sous nos pieds... Au loin, la poussière court sur le sol, mais pas n'importe lequel. A quelques mètres de l'eau, « Les Tombeaux des rois », une immense nécropole du VIIe siècle av. J.-C. apparaît. Ici, nul roi, mais les dernières demeures de riches dignitaires grecs et romains, creusées dans la roche. Les larges colonnes doriques situées au coeur des chambres funéraires ont traversé l'histoire pour venir jusqu'à nous...

 

L'influence d'Aphrodite

Mais que seraient toutes ces beautés sur l'île sans celle par qui tout est venu. Sur les bords des rivages de Chypre, elle naquit. Elle, c'est Aphrodite... A quelques kilomètres de Pafos, il est un lieu qui marqua l'histoire : Petra tou Romiou. (la Pierre du Grec) Deux rochers, posés sur l'eau qui se font face auraient été lancés dans la mer par Digenis Arirtas et le « Romiou » (le Grec) pour chasser des bateaux de Sarrasins.

De cette plage que l'on foule, Homère écrivit en son temps que la déesse était née de l'écume des vagues. La légende est vivace, et s'y baigner relève de l'accomplissement d'un rêve, pour peu que l'on se laisse bercer par les légendes. Tout comme devant cette source d'eau douce, située à proximité de la petite station balnéaire de Polis, et que l'on nomme les Bains d'Aphrodite.

Alanguis sous les figuiers, il se murmure qu'Adonis aurait surpris la déesse, nue, se baignant et serait aussitôt tombé amoureux d'elle. Depuis, le murmure qui perdure dit que celui ou celle qui se lavera le visage avec cette eau gardera sa jeunesse éternellement et ressentira l'amour. Une source qui ne manque pas d'attirer les curieux...

A Chypre, il n'est pas un coin qui ne détient des secrets. En parcourant, l'île certains seront dévoilés. D'autres non... C'est ce qui fait que lorsque l'on a découvert Chypre, on y revient toujours.

 

Textes et photos
Pierre Come

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Mes derniers commentaires reçus
Mes derniers commentaires envoyés
  • Ajouté le 26/10/2008 sur

Zoom sur ...

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil