Pas encore inscrit ? | Passe oublié
| 0 article | 11 photos

Album Photos L'Irlande du Nord

Ulster, un regard sur une autre Irlande  Ulster, si ce terme était synonyme de conflit il y a peu, aujourd’hui la réalité est toute autre. Lorsque l’on se pose sur le sol nord irlandais, c’est toute une ambiance qui vous envahi. Une ambiance forte et chargée d’émotion. S’il est un nom évocateur de cette région d’Irlande, c’est la ville de Belfast. Cette cité ancienne industrielle du nord de l’île porte en elle une grande partie de l’histoire du pays. Centre névralgique de l’Ulster, la ville a été le symbole pendant de longues années de la lutte contre « l’Anglais ». Tiraillé entre son appartenance à la couronne britannique, et un sentiment d’indépendance,  toute la ville est respire cette dualité. Durant des décennies, l’Irlande du Nord a sonné aux oreilles du monde comme le pays où protestants britanniques et catholiques irlandais s’entretuaient pour un bout de terre, un idéal. Depuis 1998, et  les accords dits du « Vendredi saint », et la paix armée qui s’est installée, la ville s’est modifiée… Belfast est située à l'embouchure de la rivière Lagan est entourée de collines ("Black Mountain" et "Cavehill" - où l'on peut voir le fameux "nez de Napoléon", un affleurement basaltique qui sépare Belfast de sa banlieue Glengormley).
Mais Belfast, c’est surtout une ville où l’on est fier d’être irlandais, catholiques ou protestants. Lorsque l’on se balade dans les rues de la ville, on perçoit une certaine dualité. Dans le centre-ville, quartier des affaires, les affres de la guerre civile, si proches dans le temps, semblent s’être estompés. Les « costumes cravates » côtoient les jeunes  collégiennes en uniformes, mais si l’on traverse un pont, tourne à un carrefour, là, la passé resurgit… Au sol, les bordures des trottoirs, peintes en « bleu, blanc, rouge » ne sont pas là pour rendre hommage aux « frenchies », mais bien pour dire  « vous entrez dans un quartier protestant, et ces couleurs sont britanniques ». Presque à chaque carrefour, les murs des certaines maisons sont les supports de fresques picturales, les « murals », en l’honneur des combattants unionistes et républicains (nlr : protestants et catholiques). Dans le quartier de catholique de Shankill, ce sont des scènes en l’honneur de l’IRA qui inondent le paysage. Ces « murals » n’ont pas bougé, ils sont l’illustration d’un peuple qui, s’il a rangé les armes, ce n’est peut-être que pour un temps. Ils rappellent que la paix est fragile. Quand on s’éloigne de la ville, la nature verdoyante de l’Irlande reprend ses droits sur l’Histoire. Après quelques kilomètres, c’est l’océan qui s’offre à vous. De larges falaises balayées par les vents dévoilent un paysage découpé. A quelques encablures de l’Ecosse, un lieu magique apparaît : La Chaussée des Géants (Résidus balsamiques de nature volcanique.  Avec tels contrastes, l’Ulster se dessine comme une entité à part. Fortement influencé par une dose de « britannisme », le pays revendique une appartenance à la qualité « irlandaise »   Comme le disait Raymond Aron, en parlant de la fin de la seconde guerre mondiale : « Paix impossible, guerre improbable »


Textes et photo Pierre Côme

Superficie : 14 120 km².
Population : environ 1,6 million d'habitants.Groupe majoritaire: anglais (90 %) 
Groupes minoritaires: irlandais (9,4 %)  
Capitale : Belfast (500 000 habitants).
2e ville principale : DerryLangue officielle : l'anglais.
Monnaie : la livre sterling (pound), symbole usuel « £ », sigle normalisé « GBP ».
Régime : monarchie parlementaire. Cette partie de l'île est désormais gouvernée par une assemblée locale de 108 députés, élue le 25 juin 1998, qui donne à l'Irlande du Nord une sorte de semi autonomie dans certains domaines. Par ailleurs, un gouvernement bi confessionnel doté de réels pouvoirs dévolus par Londres a été mis en place depuis décembre 1999, sous la direction de David Trimble.
Chef de l'État : Élisabeth II d'Angleterre, depuis février 1952.
Chef du gouvernement : David Trimble.
Divisions administratives : 6 comtés.
Religions : 50,5 % de protestants et 38,5 % de catholiques environ.

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Mes derniers commentaires reçus
Mes derniers commentaires envoyés
  • Ajouté le 26/10/2008 sur

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil