Pas encore inscrit ? | Passe oublié
25/05/2008 30/05/2008 - | 0 article | 5 photos

Album Photos Estoril,la perle de la riviera portugaise


Des rives du Tage qui baignent Lisbonne, aux stations balnéaires de Cascais et Estoril, qui effleurent l'océan Atlantique, en passant par les merveilles de Sintra et Pena, la riviera portugaise est un havre de paix et un écrin de beauté aux confins ouest du continent européen.

Après une course de plusieurs centaines de kilomètres à travers la péninsule ibérique, les eaux du Tage viennent lécher les rives de Lisbonne... Des berges du fleuve, les plus grands se sont lancés à la découverte du Nouveau monde, tel Vasco de Gama parti de Lisbonne pour les Indes en 1497... Le monument des Conquérants qui trône sur les rives du Tage est là pour rappeler ce passé glorieux du pays, et de la ville. Le pont du « 25 avril », qui ressemble à s'y méprendre au Golden Gate de San Francisco, enjambe fièrement le fleuve.

Au fil de l'eau, ce dernier s'élargit. Plus loin, c'est l'océan Atlantique qui se dessine... À quelques encablures de la ville millénaire, une autre vie, une autre atmosphère s'installe. La « Costa de Estoril » dévoile ses charmes. En empruntant la côte, vers le soleil couchant, c'est un « autre Portugal » qui apparaît. La route qui part de Lisbonne pour Estoril laisse au visiteur le temps de s'imprégner de toute l'ambiance maritime du lieu, mais également de son histoire. Le climat qui y règne lui a donné le surnom de « Côte des deux printemps », ceci grâce au phénomène de double floraison dont bénéficie la région. Depuis le XIXe siècle, Estoril et sa commune voisine, Cascais, ont été choisies par de nombreuses têtes couronnées d'Europe qui viennent s'y reposer. En peu de temps, le coin est devenu, à la fois un port de pêche, et une station balnéaire à la mode. En cette fin de printemps, dans le petit port de Cascais, s'est installée une plénitude qui donne à la cité de vrais airs de vacances. Sur la plage, les barques de pêcheurs côtoient les premiers baigneurs. La chaleur, s'installe, et il faut se réfugier dans les nombreuses criques qui bordent la station pour trouver un brin de fraîcheur.

À quelques centaines de mètres de là, l'océan se déchaîne. À la Boca do Inferno (la baie de l'enfer), de grandes lames, venues du large, viennent se fracasser contre les rochers dans un vacarme assourdissant. À un jet de pierre, les plages de sables blancs de Guincho et Carcavelos s'étendent sur des kilomètres. Balayées par les vents de l'Atlantique, ces plages sont le terrain de prédilection des surfeurs.

Océan et terre ne sont qu'un. Le premier sculptant les formes de l'autre. Sur cette terre, les ports sont nichés dans les roches, presque arrimés à la montagne. Le village d'Azenhas do mar est un de ces ports qui défie l'océan...

De tous ces endroits de rêve, il en est un qui n'a pas d'égal... Cabo da Roca, la pointe la plus occidentale du continent européen. Des falaises de plus de cent mètres de haut dominent l'Atlantique. Une sensation d'immensité avec pour horizon invisible, l'Amérique.

Sur les hauteurs, c'est une tout autre ambiance qui règne. Un mélange d'exotisme et de douceur « so british ». La vieille vile de Sintra affiche une ambiance toute romantique.

Sintra, classée par l'unesco Blottie dans les contreforts des montagnes, la petite cité laisse la côte se dessiner au loin. Sintra, c'est une plongée dans le passé du Portugal. « Il faut être aveugle pour voir le monde et ne pas voir Sintra » écrivait Lord Byron. Depuis 1995, la cité est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Le centre de la vielle ville est constitué par une multitude de rues qui s'enchevêtrent, comme pour former un labyrinthe. Le Palais National, surplombe la ville., arborant plusieurs styles architecturaux différents, qui font de cet ancien édifice royal, un haut lieu de pouvoir portugais.

Sur la crête de la montagne, le château des Maures domine, plus bas, les parcs de Monserrate, de Pena et de Regaleira impressionnent par la luxuriance de leur végétation. Fougères arborescentes, ginkgo biloba, palmiers, et autres essences importées des cinq continents donnent au visiteur la sensation d'être dans une sorte de jardin d'Eden.

Entre océan, et montagne, la côte sud- ouest de Lisbonne recèle de multiples trésors, maritimes pour les uns, romantiques pour les autres, mais tous font du delta du Tage un lieu d'histoire. Histoire du passé dont on se souvient, histoire d'avenir qui s'écrit au fil du temps...



Textes et photos Pierre Côme

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Mes derniers commentaires reçus
Mes derniers commentaires envoyés
  • Ajouté le 26/10/2008 sur

Zoom sur ...

© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil